Yves-Rachelle

Jésus à la page...

Yves-Rachelle

Ce site est soumis à des droits d'auteur

YR-Jésus à la page

Racisme,

Mais qui es-tu ?

Ces temps-ci, j’entends bien trop parler de toi.

Pourquoi es-tu si connu de toutes les nations ?

Qu’as donc tu fait pour avoir aussi vite une notoriété, et ce depuis des siècles ?

Qui sont tes amis afin que je comprenne qui tu es, car j’ai du mal à te cerner ?

Finalement non, je ne souhaite pas te connaître, car te connaître serait de faire 1 avec toi.

Dieu t’a-t-il dit de te manifester ?

Ah oui, tu es sûrement un envoyé de l’autre !

Je préfère dire « l’autre » car quelle importance a-t-il avec tous les dégâts qu’il a commis ?

Tu es comme lui car tu viens de lui.

Oh s’il te plaît, ne me dis pas que je te connais ; je t’ai simplement observé.

Ce que j’ai observé ?

Méchanceté, violence, meurtre, crime… et j’en passe.

Ces mots sont bien trop forts d’ailleurs, pour te qualifier, car tu ne devrais être qualifié…

Te donner un nom, te fait vivre, mais ceux que tu as persécutés étaient obligés de t'en donner un, car tu as fait bien trop de dégâts.

Ah oui, j’ai aussi observé qu’il y a une couleur dont tu as en horreur.

Méfie-toi car des gens se soulèvent contre toi ; ils sont fatigués.

Et sache que : « Je suis noire, mais je suis belle.... Ne prends pas garde à mon teint noir : c'est le soleil qui m'a brûlée ».


Toi Noir, et toi Blanc,

Le combat que tu mènes est légitime, je comprends ta douleur car chaque jour je me dis :

« Et si Racisme rencontrait mon parent, ou encore mon frère, ou alors mon ami… ? »

Mais le combat doit se mener autrement.

Combattre Racisme comme il nous combat, c’est de lui ressembler, voire pire encore, c’est de faire 1 avec lui.

Alors je te demande, à toi Noir et à toi Blanc, de t’agenouiller dans le silence, dans les supplications, envers Celui qui n’attends que de te libérer. 

Et d'aimer celui qui te traîne dans, ce qu'il considère comme péjoratif, le noir...

Puis, sois patient, car il faut encore que d’autres Noirs et d'autres Blancs, entrent dans sa maison, dont les portes sont encore ouvertes.

Une fois que sa maison sera au complet, alors Il reviendra y fermer ses portes qu'Il avait ouvertes. 

Il te prendra et te sortira de cette souffrance que tu ressens.

Oh, je sais combien tu souffres…

Dieu le sait encore mieux que moi.

Compte sur Celui qui détient la clé, car fort heureusement, tu peux compter sur Lui, pour espérer que demain, dans un jour très proche, Racisme ne sera plus.

Je sais, vivement ce jour… car les maux et les mots ne cessent contre celui que tu combats.

Jésus-Christ, sauveur de l’humanité, agira demain car Il est lui aussi, je le sais, fatigué et meurtri par ce qu’Il voit d’en haut.

Ne t’inquiète donc de rien car, je le répète, Il détient la clé.

Mais, il nous faut encore attendre, que d’autres entrent dans sa maison.


Oh Seigneur,

la patience est si difficile…

Je le sais : oui, tu veux que nous parlions au cœur, et aimions ceux qui nous font du mal, car toi tu ne fais acception de personne.

Mais c’est si dur car nous avons envie d’être en colère, même si beaucoup veulent te ressembler, dont moi.

Ne dis rien, Seigneur, je sais ce qui te brûle la langue…

Il nous faut choisir !

D'accord...

Je choisis de te ressembler et de garder mon calme.

Me battre comme tu aimes, dans le silence, agenouillée, malgré ma chair qui saigne par la douleur de ma peau.

Seigneur, je t’en prie, protège les hommes de ma vie car, souviens-toi, tu m’as déjà pris l'un d'eux hier.

 

Postes le 2 juin 2020

Cantique des cantiques chap. 1 v. 5 à 6 - Bible

« Je suis noire, mais je suis belle, filles de Jérusalem, Comme les tentes de Kédar, comme les pavillons de Salomon. Ne prenez pas garde à mon teint noir : c'est le soleil qui m'a brûlée ».

Ecrire...

Qu’est-ce qu’écrire ?

Avoir une plume et poser des mots sur un papier ?

Avoir des doigts et marteler des lettres sur un clavier ?

Qu’est-ce qu’écrire ?

Raconter une histoire ?

Raconter son histoire ?

La définition du mot « écrire » est-elle universelle ? Ou différente d’une culture à une autre ? Ou encore différente d’une personne à une autre ?

Ecrire, est-ce silencieux ? Ou bien bruyant ? Ou encore profond ?

L’écrit, doit-il être visible sur une feuille blanche ? Ou est-il possible sur un autre support ?

Avec toutes ces réflexions, je t’en supplie, aide-moi à trouver la définition du mot « écrire » car je ne sais…

 

Ecrire selon Dieu…

Est-ce le fait de « spiritualiser » des mots ? Ou peut-être de témoigner de Lui ?

Dieu a commencé par un écrit…

Mais de quelle forme un écrit doit-il prendre pour qu’il soit considéré comme un écrit ?

Ecrire…

Ce geste conduit, c’est sûr, à une image, à un son, à une inspiration, à une création, à un sentiment, à un comportement…

Un écrivain… Le créateur de l’écrit.

Dieu ?

Dieu !

Mais qui donc, est cet être ?

Quelle est donc son identité ?

Laisse-moi, je t’en prie, m’approcher de Lui, le connaître afin que je comprenne ce qu’est… «écrire ».